vlc! (19) mot de la fin

bref, pour conclure ce débordement rasoir, si ma voisine était la féministe du début et qu’elle était encor offusquée de la nature résolument lubric de mes mirages, je lui redemenderais de se flanquer flambant nue dans sa fenêtre un soir pour voir, que je l’éclaire com un lampadaire sur le fait qu’on ne sera jamais libre tant et ossi longtemps qu’on ne pourra se voir toulmonde com les reflets de toulmonde, sans condition et sans jugement, sans prise de position et sans prise de pouvoir, sans peur et sans honte, mais c’est pas demain la veille,

Cette entrée a été publié dans entrées. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

4 Responses to vlc! (19) mot de la fin

  1. catse dit :

    Je te sens un peu désabusé ???
    par le monde actuel qui marche sur la tête ?

    • Jean dit :

      désabusé? non, réaliste, je dirais même plus, amusé par la constante bêtise de mes contemporains,
      nous sommes en pleine catastrophe climatique, les jeunes militent pour une planète vivable et que font les adultes, en particulier les politiciens et les politiciennes? ils continuent de se chamailler et de se battre entre eux au lieu de s’attaquer résolument au problème,
      c’est une grosse farce planétaire

      • catse dit :

        je sais que le climat est super important
        mais ne crois tu pas que les politiques sont en train de se dire « pendant qu’ils ne pensent qu’au climet , qu’ils font leur manifs , et bien ils nous laissent tranquilles pour le reste »
        attention aux politiques ,ils savent parfatement enfumer les gens et s’en servir à leur fin

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *