transit

cheval ailé sur ses ombre, les miennes
ou celles d’un rocher sur son coprs com une cause
blanchie au désespoir et com en transit d’amour

l’âme duelle voudrait s’élever hors de la matière
tenace tissu trouble qui retient les sentiments

jument danseuse dans mes pages les siennes
dans mes cheville un fourmillement com des nuées
rescapées saignantes et vouées au transit d’amour

unités glanées replongées en chasse
com une menace venue d’ailleurs loin,
loin dans l’exil maudit des feelings

Cette entrée a été publié dans fractales. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *