(sexe) reconnaissance des visages

avalé à la portée diafane des prisons d’os
le poète périfrastic intemporel et en sueurs compost
parachute la détresse, l’interminable solitude des existences
gluées aux lézards, retour du retour sur l’égo bavard
mirage prostré dans des sédiments successifs homothéistes
avalanche d’illusions, com s’il s’agissait d’effets de misère

Cette entrée a été publié dans fractales. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *