Série musicale 40 Concrete Blonde

J’imagine que peu de gens dans mon entourage connaissent Concrete Blonde, un band de rock alternatif formé à Los Angeles dans les années 1980 par l’auteure, compositeure, interprète et bassiste Johnette Napolitano.
Pour ma part j’ai découvert ce band au début des années 90 à la bibliothèque publique, l’album Recollection, et voyant qu’il reprenait une toune de Leonard Cohen, ben, j’ai emprunté le cd. J’ai pas été déçu.
À votre tour de découvrir, les aminches.

1) Joey
2) God Is A Bullet
3) Mexican Moon
4) Bloodletting (The Vampire Song) (*)
5) Walking In London (Live)
6) Caroline
7) Everybody Knows (*)
8) Someday

Paroles et musique : Johnette Napolitano, excepté
(2) James Mankay, Johnette Napolitano
(7) Leonard Cohen, Sharon Robinson

Albums :
Free (1988) : 2
Bloodletting (1990) : 1, 4, 6
Walking In London (1992) : 5, 8
Mexican Moon (1993) : 3
Recollection : The Best of Concrete Blonde (1996) : 7

– God Is A Bullett, c’est pour nos amis les Américains qui aiment donc ça s’entretuer, un vrai bordel.
– Mexican Moon, je l’avais mise sur ma sélection musicale 06 la Saint-Valentin, mais les ayants droit l’ont bloquée. Voyons voir si y bloqueront cette version itou, les cochons.
– Everybody Knows fait partie de la bande sonore du film Pump Up The Volume. À noter que le band n’interprète que les quatre premiers des six couplets.

(*) Mise à jour du 17 décembre 2017 : vidéos bloquées; liens alternatifs : (4), (7).

Cette entrée a été publié dans entrées. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *