Série musicale 16 Plume Latraverse

Plume Latraverse (né Michel), auteur-compositeur-interprète, musicien, écrivain, le chantre irrévérencieux de la contre-culture québécoise des années 70 – 80.

1) U.F.O. en collaboration avec Cassonade (Stephen Faulkner); Sylvie Choquette à la voix.
2) La ballade des caisses de 24 une de mes chansons préférées du bonhomme.
3) New Orleans du Plume tout craché.
4) Le rock n roll du grand flanc-mou c’est quoi, un flanc-mou? c’est un fainéant, un feignant, un paresseux.
5) Vieux nèg tu sortirais une toune comme celle-là aux jours d’aujourd’hui que le politiquement correct te tomberait dessus comme une tonne de briques.
6) Rideau un de ses premiers succès.
7) Jonquière y a pas un Québécois, une Québécoise qui se reconnaît pas dans cette chanson cégépienne.
8) Tant qu’on pourra comme un hymne au temps de vivre.
9) Faux dur (… et trouble-fête) histoire de prendre ça cool.
10) Mauvaise herbe (bleue) ou le remuant passé fictif de Plume.
11) Les zarchitectes comme disait mon père, les architectes sortent de l’université en pensant tout savoir sur la construction.

On remarquera que j’ai corrigé les titres, à peu près tous fautifs sur les pages des liens.

Cette entrée a été publié dans entrées. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Série musicale 16 Plume Latraverse

  1. Jean dit :

    Ça me rappelle, Plume et sa gang était venu faire un show au cégep de Trois-Rivières. J’étudiais à l’UQTR dans ce temps-là, 1979-1980 Après un cours du soir on s’est retrouvé au Trou, un bar dans le centre-ville, moi pis quelques chums, dont mon ami poète Yves Boisvert. Y était passé 11 heures du soir. Et qui c’est qui était assis à une grande table avec ses musiciens en train de boire de la bière? Plume, bien sûr. Yves et moi, on s’est levé de notre table, on s’est approché de celle de Plume et sa gang et on a dit que c’était de valeur, on avait manqué le show, on avait un cours à l’université, mais qu’on aimait ben ses chansons. Plume, en grand gentleman pas achalé, nous a invité à sa table, sa gang s’est tassée pour faire de la place et y nous ont payé la bière tout le reste de la soirée.

  2. Ronald Tremblay dit :

    (UFO) ‘Juste un petit lapsus…il s’agit bien de’ Stephen’ Faulkner…Cassonade est venu passer quelques semaines dans l’Ouest à la fin des années 1990 pour faire de la formation à Edmonton et à Vancouver dans le cadre des galas de la chanson. Il avait aussi donné un show de blues au Centre Marie-Anne-Gaboury: intime…et capotant!

    « Jonquière »…mon comparse cofondateur du Chant’Ouest, Yves Caron, était sur le comité des ‘Étudiants plein d’pep (hep-hep) » – qui l’ont « invité dans leur CÉGEP »

    • Ronald Tremblay dit :

      PS – On s’trompe pas avec Plume Latraverse… L’histoire de la chanson d’expression québécoise sera généreuse à son égard, j’espère… Il n’a pas fait beaucoup d’autoproduction: juste de la maudite bonne chanson.

    • Jean dit :

      T’as raison, c’est Stephen. Corrigé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *