saisi vent

tout de suite on songe à l’interstice géomètre des barlongues nuits jaunes
au détour de soi-même décoiffé décoloré, l’oeil en jointure d’inexorables ramanchures
de lieux dominants, d’îlots de symboles et de guignols grandiloquents
projections sélectives au lourd déplacement des pluralités
com un exode des flots glaciaux de vivre, lointains ramages paralunaires

Cette entrée a été publié dans fractales. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *