Qui? Doctor Who?

je le savais! je le savais! quand j’ai appris que Chris Chibnall succédait à Steven Moffat à la barre de Doctor Who j’ai compris que la série irait de mal en pis, déjà qu’elle avait été malmenée par Moffat, ben, m’a vous dire, Chibnall est en train de la ruiner complètement,
y a eu Russell Davies, qui a relancé la série en 2005 et qui nous a donné les meilleurs épisodes avec les neuvième et dixième Doctors, Chris Eccleston et David Tennant, des épisodes bien écrits, bien ficelés, intelligents, avec des acolytes attachants, des arcs narratifs captivants, des vilains mémorables,
Moffat a écrit quelques excellents épisodes durant le règne de Davis, dont The Empty Child/The Doctor Dances, The Girl In The Fireplace et Blink, il a ensuite pris la direction de la série avec les onzième et douzième Doctors, Matt Smith et Peter Capaldi, tout n’a pas été mauvais sous son règne, au contraire, en particulier durant les deux premières saisons avec Smith, l’écriture était solide, il a aussi créé des vilains dignes du règne de Davies, dont les Weeping Angels, qu’il avait introduits dans Blink, et Missy, sans oublier ses quelques explorations dans l’intimité du Doctor, dont l’excellent The Doctor’s Wife, mais il a comme qui dirait souffert d’un manque d’inspiration à mesure que la série évoluait, ou devrais-je dire piétinait, je l’imaginais qui lançait une poignée d’idées en l’air et rattrapait ce qu’il pouvait, produisant des épisodes disparates, aux arcs narratifs mal définis,
il avait perdu la main,
arrive Chibnall, il avait écrit quatre épisodes sous Moffat, The Hungry Earth/Cold Blood, de bons épisodes, bien pensés, et Dinosaurs On A Spacecraft et The Power of Three, deux épisodes à mon sens complètement débiles, donc, pour moi, Chibnall, c’était kif-kif, 50/50, et, considérant Dinosaurs et The Power, penchant plutôt vers le moins que vers le plus,
et c’est le moins qui l’emporte, Chibnall à la barre de la série, c’est cahin-caha, c’est tohu-bohu, c’est brouhaha et ineptie, c’est pas la faute à Jodie Whittaker, la treizième Doctor, c’est pas la faute à ses trois compagnons, quoique Chibnall aurait dû se contenter d’un compagnon ou d’une compagne et le ou la bien développer au lieu de trois déballés façon bancale, c’est sa faute, à Chibnall, qui sait pas écrire, qui sait pas produire, qui sait pas diriger, qui sait pas construire des arcs narratifs éloquents, qui a même pas réussi à créer un vilain digne de ce nom, qui c’est qu’est son vilain? Tim Shaw, apparu dans le premier épisode de la saison, The Woman Who Fell To Earth, et de retour dans le dernier, The Battle of Ranskoor Av Kolos, un extra-terrestre qui se plante les dents de ses victimes dans le visage, ah bon?
Chibnall, y comprend rien à la mythologie de Doctor Who, y m’ fait penser à Bryan Fuller et Alex Kurtzman, les créateurs de Star Trek : Discovery, une série insipide, inutile, une bêtise qui n’a plus rien à voir avec l’imaginaire trekkien propulsé dans l’espace télévisuel par Roddenberry,
Chibnall, faudrait le remplacer par quelqu’un de la trempe de Davies ou à tout le moins par un Moffat quand il était à son meilleur, parce que comme c’est parti là, à moins d’un miracle, Chibnall sonnera le glas de Doctor Who,

Cette entrée a été publié dans entrées, fictions. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Qui? Doctor Who?

  1. catse dit :

    bon bon moi qui avait déjà trouvé que la derniére série que j’avais vu n’avait plus le peps d’avant ,ni quand même l, e petit coté sexy sans en avoir l’air d’y toucher …
    peut être qu’un sauveur va venir nous faire une série qui va dépoter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *