oeufs de robots

s’ouvrent le sexe avec la langue, les fleurs avec les doigts
s’évaporent les créations com des essais plug in de pensées hypodermics

le réel tombe en travers des mots
corps dissociés, corps démolis
corps élastics, corps rétrécis
corps nattés et corps trucs
bornes collapsées, corps esprits!
que ronge par l’entour
la litanie tonale des graves bombes

légendes authentics                                            enchevêtrement d’écouteurs
là, l’appel                                                                                         grognements
revient topograf                                                                                     manèges
effiloché à rebours                                                      tourniquets de flammes

s’épurent les sfères cohérentes et les poussières cosmics
s’effilent, nefs et nerfs sur grains solaires
iconogènes conjecturaux en pulsations presqu’organics

Cette entrée a été publié dans fractales. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *