l’ordinateur oblitéré

brouillard fauve, plaques lentement mobiles
tubes flashés braillards, ciel transpercé
risque zébrure, bourdonnement très actif
bandes qu’irise le métal, le ballet des cerveaux
leur coefficient de résistance dantesque

préfab, un précog pressé
s’inquiète de l’état futur de la planète
et si pour un bout de temps les métacités
témoins haploïdes, symptômes, subsisteront
pendant que les pantins rebondissent
sur les pentes en ciment lisse

la souffrance se révèle ossi positive qu’une sûre antithèse
immunologue com une fin de vie abstraite et régulière, stoïc
pleine d’exigences pratics com des lapsus continus de soi-même
la mémoire portée saignante à bout de bras et à bout de souffle

effet prériodic des corps rideaux, intoxication des instincts
stigmates vitaux, hiérofanies paranormales soustraites
et ramanchées en formes de bancs de sable, plus ou moins
hangar ouvert soudainement qui court indécemment
le tout vertical à la marée, égale (à, com s’évite)

Cette entrée a été publié dans fractales. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *