(limites) vertige

… latente, vers

elle ôte son chandail
ses seins par effet habituel
elle plisse ses shorts, ses culottes
la hanche basculée de fines averses
tire ses bas jaunes aux cuisses

… ambiguë jouée serrée

logos globé, dite, elle se penche
sa jaquette se décollette
plongée des seins racines en cône
ventre oracle d’aubes, surréalisée
elle lévite à la limite des bras

… endiguée d’orgies et d’orages

son motif est expansif qui passe
les jambes de chaque bord
le sein droit porté en échancrure
elle retrousse son ample jupe bleue
taille nivelée, pubis coloriste
vulve diluvienne et je m’agenouille entre

… elle, mes chaînes

com ça, son monde et marche à
l’allure des prédictions
le mollet sur fiction surfée
elle baise avec dieux et diables
et danse déroulée fractale

… penchée sur l’infini

souvenirs oblitérés, elle m’accompagne malgré tout
jusqu’à la frange des galaxies, dans la démesure
dans le vide void et elle, elle n’a même pas le vertige!

Cette entrée a été publié dans fractales. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *