feux


à califourchon
bien évidente
à genoux
se rehausse
joviale
mains pubis
glissement
sur elle

jambes effleurées
son corps
a l’air de savoir
lingerie éthérée
essentielle errance
encor nue
lieu femelle issu
tout en place

cheveux peignés
dentelles
murmures
sourires

se dégage
remonte les cuisses
se retourne
rassurante
zyeutée
en miroir miroitant
mémoire terrestre
com une caresse dans la brume

ô
son dos si long
ses seins entrevus
feux!

l’avant-bras variable
elle se veut résolument moderne

Cette entrée a été publié dans fractales. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *