sur la galerie

elle dormait encor, j’étais entré doucement, sans faire de bruit, elle était belle com un coeur, je remis les clés dans l’armoire, me sortis une bière et allai m’assoir en haut de l’escalier sur la galerie en arrière, je pouvais bien la laisser roupiller encor une heure,
«allo,»
c’était elle, enroulée dans sa couverte, une cigarette à la main, j’imagine que je l’avais réveillée sans faire exprès, elle vint s’assoir à côté de moi,
«t’as ben dormi? excuse-moi si j’ t’ai réveillée,»
«c’est pas grave, j’ t’avais dit d’ me réveiller de toute façon, pis j’ai dormi com une ange,»
on garda le silence un bon moment, on savourait la chaleur de l’été, elle but une gorgée de ma bière, finit sa cigarette qu’elle jeta dans une can en fer blanc près du mur,
«bon, à la douche, on devrait partir quand, tu penses?»
je regardai l’heure sur ma montre futuriste, 16:56, je switchai aux 12 heures, 4:56, l’harmonie avec le cosmos!
«dans à peu près une heure, on est pas pressé, Bill reste pas loin, vous avez tout votre temps, gente dame, pour vous pomponner et vous faire belle, sti,»
«vous ne me trouvez pas belle en ce moment, monsieur? d’ailleurs force m’est d’avouer que de se présenter en cet état, échevelée, pas maquillée, devant un gentilhom frise l’insolence, je dirais même plus, c’est de l’impudeur,»
«bien au contraire, madame, votre beauté naturelle n’en est que mieux révélée au moment que vous sortez du lit dans cet état que vous qualifiez d’échevelée pas maquillée,»
«ce sont là de bien galantes paroles, monsieur, mais permettez-moi de douter de leur sincérité, bon, trève de bavardage, m’en vas m’ laver pis m’ pomponner,»
«mais avant, délicieuse courtisane, auriez-vous l’amabilité, que dis-je, l’audace d’ouvrir votre couverte que j’admire, béat, la magnificence de votre si gracieuse personne?»
elle s’était levée, elle regarda alentour pour s’assurer qu’il n’y avait pas d’indiscrets, ouvrit sa couverte,
«monsieur, vous êtes un voyeur,» dit-elle,
«madame, vous êtes une exhibitioniste,» dis-je,
elle disparut à l’intérieur en rigolant,

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *