éclats de sens rameutés en gestes de zlozia

slalom super géant de zlozia bourrée de risques, là où les grandes gueules gueulent, ézofram strafrim kalabnosc, bétume, bétume pof grognant, grognant grin, bossuflore en plein dans le miroir téculémar ou com d’azur ou clac! tézu d’ilar et qui doit retourner sur ses pas sans scénario

délicate distillation du désir, de l’intention bérade érupatée, au grand nord du collectif, zigoun zigoun yèppé oblème, rataja-color, veulerie à l’attract com un frisson ou com la chaude coupure des corps séparés

bromure brèche et baraque baratinée
lieuz’man bref, car arbre : arb
s’allonger sous (errer par) les langues
l’éko reflet blame sa lame sans saisie

réjubéhu d’hébétude, rapatu-èm et d’ôtan plus raba-aum que ploum quoiqu’a’c, intervalle, temporalisation pentagonale, transposition, douleur incisive des fénomènes intempestifs et des passions vermoulues cajun spice, puis comportement des pièces d’apparât dans quoi les chairs frémissent en cas difficiles plantés de réels

sautement ou soutenance abusive, frême krémol ozone, framash, framashy téguze, bablim bétaboum, sigulatement tel un triste trépan qui s’yule, couac couac zip, et je traîne et je trouve l’écriture, j’enfile mon texte, mes réflexions délurées urgent du néant, j’arrive au point limite à franchir en fracas ès fragnassi, en fractales et en fissures, com suit :

une ligne, une position à l’avant du cristal ou à l’aube des cuisses ou au baume des toisons diffuses et dilatées, éof, éof, (nom d’alias / aka) :

pim
pim pim
pim pim pim
poum
pim pim pim
pim pim
pim

béda, éclat de zénith, bleu si l’on veut, piga izou, tazou-ta com une arnaque marquée à l’arc ou com suit :
l’ombre achève le terminal, ramasse, dépasse ou trépasse, sidéré carnal, l’arche sidérale noire par exprès, l’oblic oblige, se dévoile alors le sexe, l’oeil sec com une nidification qui pleure et qui devient troupène trapéziste

ramage trempé, guerres prévisibles,
or ôcun profète n’est histrion en son field
et l’historien s’égare dans ses couloirs d’irraison
flottaison qui erre
donc le profète s’est leurré, aveuglé par le soleil exhaustif
et par l’intolérance routinière
l’océan présumé garanti se clame zupafuite com une vengeance isolée
cimes et balais, zagarnote avancée de treillis
le bromure s’est éteint, flammes, disons braises
feux, trouées

ébozi! ébozi! ébozi!
au pas cadencé des mortels pistons grons
zlozia! zlozia! ô, zlozia!
gératraïf kroum!
perno parce qu’étui, brin de bagan branlé
mes couilles en prirent un coup!

le fémur vrilaté nettoie la place, abranalé brila-brila mur, kadra far, abrala abrala froum et kronomastic, mais brasabrasif et qu’usure, abrantil kronikraft et résole com brabin et qui grenouillerait de roses, un brama trikalo qu’écrofe le fémur com un truc, là, dans l’empire pélagistic des amourettes

ah! zlozia si sexy changée! bétabram krinovic irnatile et t’aimer, disons t’aimer plus souvent malgré les résidus d’ébozi, parfois zestes et qui se rassemblent en fouilles et fouillis d’azer-éof effilé, des traces perdues qui s’accumulent mixées com suit :

un dédale, un pétale, un coral, un mental
cependant qu’on ignore les murmures
les rêveries douces com excès de zamal
assematé, oui
com quand j’affirme que le bégonam bétamule

mais rendons encor une fois justice au visionnaire
il n’a rien vu, ma frangine, elle, zlozia mon amour
passait la jupe au vent

murs, odeurs d’humains, jalons d’humus, totems raides infus, castors sans limite innervés, dentitions dévidables, morsures, résidus de peaux, douleurs vives parfois qui transfigurent, mais le coeur gémit esseulé, appels détachés et dispersés dans la multitude tue, soudainement ma phrase se balle, alazrof dékroum com un bougnu qui troume, persona qui dételle creuse, passiflore débran’hé de l’indibule, mieux : un fou krapoxyl qui dalle

falazo batème et permanu picadac en bottes kodiak sur gravel permafrost de forêt, béatement un picolo tropinal crépi d’acide, et d’ovales lève l’ambiguïté forte attachée à la geste planétaire, fourvoiement implicite, vroum vroum zégoya vrédème et carpacatèm, zof et zof, trocadéra de mopissar, uh!

et sérieusement trempette com du vagar barnitrof, prim zélun et krouf vagardé (à courd’), probable vacage sitôt satellite, une terra incognita zigournatée, brime et kroum, terminor déchu tant q’a’c pas mal de valadère, itou paire et poire d’indigestes couleurs pliées, une véritable gelure porno détonnante et bercée tout de go telle un bibendum pentagruélic où le grand rêve indélébile édonise et où le petit réel indescriptible vétablitze, vu que c’est ainsi que c’est

vive allée de zlozia
ses seins lourds pendus
ses épaules fushia chues
ses doigts mamelus en crocs
son oeil rondo com une bouche
sa tignasse d’ourse laminée
sa clavicule en saillon de menton
zirgon sur fond de brique métronome
ibidu kazu, ololo oye

Cette entrée a été publié dans fissures. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *