centrales nucléaires (les nuages de Magellan)

examine et note                                                                                                       stries sinistres
polythéisme                                                                                                                      tentacules
des sectes et des rues                                                                                          de bric et de broc

d’incalculables souvenirs frémissent, miroitement déchaussé
dans la conséquence dernière des fresques et des fentes
fins et préludes, faims, feintes narrations
des abysses et des charniers, cyclones de temps, profétiquement

particularités!
tonnage métric et pont
aire des senseurs, unités
vitesse de croisière
et d’urgence
ascenseurs, containers
de profil et de face

les transporteurs et couloirs d’abord
environnent l’entrée principale des machineries
en flottaison
branchements, branchies d’assiduité
reconsidération des cargos hydroponics

une voûte diafane à toute condition
se narcissise les encodeurs sur terrasses protactiles
puis se dématérialise en piles magnatomics
orage de bruit le long des terres amères séculaires

oléoformes                                                                                                               clameurs et cris
d’où ivres                                                                                                                  du calcaire trop
s’interpellent                                                                                                                       empressé
les transistors                                                                                                                en regard de

Cette entrée a été publié dans fractales. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *