absence

ses seins chute d’hiver éko vierge
son ventre plaine impromptue la nuit
ses cuisses adrets dressées drettes
ses vallons vertébrés son flanc volatile

ses seins blancs au matin brumeux
son oeil en surface
ses paumes cerceuils entrevues léchées
son absence com un souvenir d’ailes

Cette entrée a été publié dans fractales. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *